À « Charb »

0

UnknownJe suis allée encore une fois aujourd’hui sur la tombe de Charb, à Pontoise.

Normal, parce que mon papa, René Le Roux, est juste à côté. Et nous nous sommes sûrement croisés un jour au lycée Camille Pisssaro. Ou à la bibliothèque municipale.

Normal, parce qu’un journaliste, digne de ce nom, ne se contente pas de rester derrière son ordinateur, en attendant que les mails arrivent.

Il y a toujours plein de fleurs. Mais aussi des panneaux : « Merci, pas de photos » ; et surtout, et là cela fait du bien, des panneaux, très nombreux », écrits à la main, en très très gros : « Liberté, égalité, fraternité ».

Photo : Pontoise, vue sur la vieille ville.

Share.

Leave A Reply