Après les éco-profils, les certificats d’économie carbone seront généralisés

0

Le Syndicat national des Régénérateurs de matières Plastiques (SRP) annonce que leurs membres sont aujourd’hui en mesure, après plusieurs mois de test en 2017, de généraliser la remise des certificats d’économie carbone. C’est ainsi qu’ils ont remis à leurs clients près de 10 000 certificats représentant une économie potentielle de plus de 300 000 tonnes de CO2eq. Cette nouvelle étape intervient moins d’un an après la mise en place des éco-profils des huit principales matières premières de recyclage produites en France : R-PEBD Granulés et R-PEBD Granulés Agri, R-PEHD Granulés et R-PEHD Paillettes, R-PET Granulés et R-PET Paillettes, R-PP et R-PVC.

Ces certificats d’économie carbone donnent une image positive du travail des régénérateurs, et améliorent celle de l’ensemble de la filière plastique : on passe du statut de déchet « dont on peinait à se débarrasser » à celui de matière première de recyclage. Leurs performances techniques sont quasiment équivalentes à celles des résines vierges, et ont une vraie valeur économique, avec des performances environnementales remarquables. « Le SRP estime que le potentiel d’économie carbone dans l’emballage s’élève à 225 000 tonnes par an et les exigences sont énormes ! En témoignent la modernisation de nos équipements et l’amélioration des performances techniques et environnementales de nos MPR. Pour certains de nos clients, qui fabriquent des barquettes de salade transparentes par exemple, nos paillettes régénérées doivent atteindre une très grande pureté », explique Alain Mano, responsable commercial chez Suez RV Plastiques Atlantique et président du groupe de Travail Communication au SRP.

Share.

Leave A Reply