L’emballage compostable, avenir de l’emballage ?

0

À l’occasion du salon Convergences qui se tenait début septembre à Paris, la société israélienne Tipa a présenté aux industriels, à l’Ademe et à l’OCDE, un nouveau type d’emballage souple biodégradable. L’emballage de Tipa est composé de plusieurs couches compostables. Une fois jeté avec les déchets organiques, le packaging est décomposé par des bactéries en quelques mois.

La France seait « un marché très intéressant en raison de sa nouvelle législation« . La loi de transition énergétique interdit désormais d’utiliser des emballages plastique non biodégradables et non compostables pour l’envoi de la presse et de la publicité. Elle impose également la généralisation du tri à la source des bio-déchets à horizon 2025.

« La régulation aide mais le marché a déjà compris« , assure Daphna Nissenbaum, pdg de Tipa. Sur le plan mondial, le marché des emballages souples est évalué à 91 milliards de dollars par an. Il devrait atteindre 114 milliards de dollars d’ici à 2020. Celui de l’emballage compostable, qui reste un marché de niche, pourrait gagner quelque 3,4 milliards d’euros.

Les consommateurs sont de plus en plus demandeurs. Et les entreprises sont de plus en plus soucieuses de réduire l’empreinte environnementale de leurs emballages. « C’est le premier argument qu’ils avancent« , assure Daphna Nissenbaum.

C’est le choix fait, par exemple, par Karma, une marque irlandaise de barres de céréales sans gluten. « Nous vendons des produits sains. Nous voulions que notre packaging le soit aussi pour l’environnement, ce qui nous a conduits à choisir des emballages compostables« . Un pari sur le futur,  selon la marque : « nous pensons que c’est le sens de l’histoire. Le plastique génère de nombreux problèmes pour la planète ; certaines études montrent qu’en 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans l’océan… ».

Source : Tipa

Share.

Leave A Reply