Trésors de la Chine ancienne – David-Weill Collection

0

Large-archaic-bronze-ritual-food-vessel

Sotheby’s est heureuse d’annoncer la vente des Trésors de la Chine ancienne de la collection David David-Weill le 16 décembre à Paris. Comprenant cinquante objets collectés durant la première moitié du XXe siècle, cette collection extraordinaire est un des ensembles d’art archaïque chinois les plus fascinants à être offert sur le marché ces dernières années. David David-Weill (1871-1952) est issu d’une célèbre famille de banquiers. Sa famille rentre en France en 1884 profitant du voyage pour visiter tous les grands musées européens. Voyage initiatique pour l’adolescent David David-Weill, qui se découvrit une passion dévorante pour l’art. Eclectique, il collectionnera toute sa vie les tableaux anciens, la sculpture, les antiquités aussi bien que le mobilier du XVIIIe siècle. 2 David David-Weill fait figure de visionnaire dans de nombreux domaines : il commence à s’intéresser à l’art chinois à une époque où cette esthétique nouvelle n’a encore que peu d’adeptes en Occident. Avec son insatiable curiosité et son œil aiguisé exercé à reconnaître la qualité et la rareté, il forme une des plus importantes collections d’art archaïque chinois en France. Surnommé à juste titre « la providence » des musées français, on ne compte plus le nombre d’œuvres dont il fit don au Louvre, au musée Guimet ou encore celui des Arts décoratifs ou dont il soutint l’acquisition. David David-Weill s’intéressait à l’art chinois en général. Sa vaste collection comprenait des céramiques Song, des sculptures bouddhiques aussi bien que des peintures classiques. Ce sont toutefois les jades et bronzes archaïques qui eurent rapidement sa faveur. Il les acquiert à l’époque où les objets issus des premières fouilles archéologiques en Chine commencent à se frayer un chemin vers les collections occidentales les plus prestigieuses, grâce à des marchands influents. Entre les deux guerres, un petit cercle fermé de collectionneurs, marchands et universitaires, formèrent en Europe certaines des plus importantes collections privées et institutionnelles d’art chinois hors de Chine. David David-Weill prêta à plusieurs reprises des pièces lors des premières expositions sur l’art chinois à travers l’Europe. Nombreux sont les jades et bronzes archaïques de sa collection montrés et publiés à Paris dans les années 1930. Sur la scène internationale, son nom figure parmi les plus grands collectionneurs d’art chinois de son temps, tels Adolphe Stoclet, George Eumorfopoulos, Oscar Raphaël ou le roi Gustave Adolphe de Suède. Les Trésors de la Chine Ancienne de la Collection David David-Weill offrent un remarquable aperçu de la richesse de l’univers décoratif et culturel de l’art archaïque chinois. Cet exceptionnel ensemble est une occasion unique pour les collectionneurs d’acquérir des pièces rarissimes, de qualité muséale et auréolées d’une provenance historique prestigieuse.

Share.

Leave A Reply