Le pari d’un beurre breton dans un emballage papier à 96 %

0

Source : Challenge- Il aura fallu « trois ans de recherche » pour le développer et « un total de plus d’un million d’euros d’investissement », explique Vincent Jacquot, le directeur général Beurres et crèmes de Candia. Sa particularité: un emballage en papier, à 96 %, fourni par Richard Laleu, un imprimeur qui s’est approvisionné dans des papeteries de l’Union européenne. Le pari était de taille : l’un des soucis rencontrés par Candia avec l’emballage papier, selon Julien Randon, ingénieur développement packaging chez Candia, était « l’absence de mémoire de forme avec cette matière ». Ce qui impose « un pliage parfait » pour assurer un bon conditionnement du beurre : « On voulait préserver la qualité du produit en offrant à l’emballage une bonne étanchéité », indique l’ingénieur développement packaging.

Le reste des composants de cette robe en papier est constitué d’une fine couche de métallisation « afin de la rendre imperméable aux graisses et de rallonger la durée de vie du produit », explique Julien Randon. Tout ceci, dans l’unique but « de réduire considérablement l’utilisation de ressources fossiles comme le plastique ». Car, comme le rappelle l’ingénieur de Candia, la majorité des beurres sont emballés dans « de l’aluminium ou/et dans de l’OPP (films en polypropylène) qui ne sont pas recyclables ». L’emballage de « Nature de Breton », lui, est « à placer dans la poubelle de tri pour qu’il puisse rentrer dans un circuit de tri et de recyclage », explique Dimitri Angelidis, responsable marketing et développement Beurres et crèmes chez Candia.

Par ailleurs, Candia souhaite emballer « Nature de Breton » avec du papier 100 % « français » durant le second semestre 2022. Selon Dimitri Angelidis, Candia veut « offrir une nouvelle alternative aux consommateurs de plus en plus soucieux des vertus écologiques dans le choix des emballages ».

 

Share.

Comments are closed.