Un moulin à papier retenu par le loto du patrimoine

0

Le dernier moulin à papier charentais encore en activité vient d’être retenu parmi les sites en péril qui bénéficieront du loto du patrimoine. Source France 3

Le moulin du Verger est créé en 1539, sous le règne de François Ier. C’est l’un des premiers moulins à papier à être créé en Angoumois1,2.

Il a été entièrement reconstruit en 1635 par le marchand papetier hollandais Deric Jansen3.

La matière première était les chiffons, ou peilles, d’excellente qualité en Angoumois.

En 1669, il y avait quatre roues à aubes et deux cuves4,N 1.

En 1761, le marquis de Montalembert y essaya un nouveau système dit de la pile hollandaise, un cylindre rotatif remplaçant la batterie de maillets pour broyer les chiffons. Ce système, mis au point en 1682 en Angleterre et en Hollande, avait été expérimenté avec succès en France à la papeterie Darblay près de Paris.

Ce système sera installé pour la production industrielle un an plus tard à la papeterie du Petit-Montbron, plus en aval sur les Eaux-Claires5.

Dans la seconde moitié du xixe siècle, on y fabriquait du carton avec une machine à forme ronde. Le moulin du Verger continue de produire à la main, grâce à une turbine, des papiers recherchés pour les éditions de luxe4.

Share.

Comments are closed.