Zanders investit plusieurs millions d’euros dans la conversion au gaz de sa centrale électrique

0

Zanders envoie aujourd’hui un message fort d’engagement sur son site de Bergisch Gladbach, proche de Cologne en Allemagne, en investissant plusieurs millions d’euros pour la modernisation et la transformation de sa centrale de production électrique à charbon vers le gaz naturel. Cette conversion s’inscrit dans le cadre du programme d’investissements de Zanders, qui vise à en accroître durablement les performances et asseoir son développement.

À elle seule, la conversion de la centrale électrique permet une augmentation significative de la productivité du site. En effet, un brûleur à gaz se réchauffe et refroidit beaucoup plus rapidement qu’un brûleur à charbon. La nouvelle centrale permettra donc des changements rapides de charge. Les process de démarrages et d’arrêts des machines à papier seront ainsi améliorer en les rendant beaucoup plus flexibles et efficaces, tout en assurant une plus longue durée de vie des équipements. De plus, l’ancienne exploitation du charbon engendrait des coûts d’élimination des cendres. Ces dépenses seront complètement supprimées et les coûts de nettoyage et maintenance réduits.

« La conversion de deux chaudières de notre centrale électrique est en grande partie terminée. Le gaz est en fonction depuis fin juillet et la mise en service de la première chaudière devrait être achevée d’ici la fin août. Nous n’aurons probablement plus besoin de charbon pour la production de vapeur d’ici la fin septembre « , explique Ralf Wenz, directeur de la centrale électrique chez Zanders. « Nous préparons maintenant la conversion de la troisième chaudière, ce qui prendra environ un an. Ainsi, les chaudières principales et la chaudière de réserve, c’est à dire l’ensemble de la centrale électrique, seront converties au gaz« . Selon M. Wenz, l’investissement total s’élèvera à environ sept millions d’euros.

La conversion au gaz représente une étape-clé d’une série de mesures par lesquelles Zanders entend augmenter son efficacité énergétique, réduire son impact environnemental mais aussi améliorer sa productivité à moyen et long termes. Les prochaines étapes sont l’installation progressive d’un nouvel éclairage LED dans toute l’usine, l’isolation des conduites de vapeur ou encore l’optimisation du système d’air comprimé.

Mais au-delà, le plus significatif concerne le bilan carbone du site. Zanders table sur une réduction des émissions de CO2 de plus de 40% dès 2019. Frédéric Delage, responsable de Zanders France, rapporte que « L’impact environnemental est maintenant réellement étudié par nos clients et les grandes marques. Des pâtes à papier issus de forêts gérées et une empreinte-carbone responsable sont des critères déterminant dictant le choix des matières premières dans la composition d’un packaging. Il s’agit aujourd’hui plus que jamais, d’un enjeu majeur pour les papetiers ».

Share.

Leave A Reply